sophie lobet, 24 ans, graphiste et web designeur

sophie lobet, 24 ans, graphiste et web designeur

C’est donc ça de se retrouver devant une page blanche ? Un mélange d’excitation, de peur, d’impatience, de stress. Pourtant des choses à dire, ça ne manque pas chez moi ! Du haut de mes 24 ans, je suis déjà passée par quelques situations qui méritent largement d’être racontées. Le problème auquel je suis confrontée va donc bien au delà de ces sentiments. Aujourd’hui, il me faut arriver à écrire tous ces « scénarios ». Attention, je tiens à préciser que tout le bla-bla que vous allez lire n’est que la pure vérité ! Vous êtes prêt ??

© Lisa Fajardo

Écrire un article, facile ou pas ?

Écrire un article, facile ou pas ?

Alors oui, la preuve : je suis en plein dedans. J’ai des choses à dire et j’aime écrire, ça parait donc simple de réussir à faire quelque chose de ces deux éléments. MAIS, parce qu’il y a toujours un « mais », l’enjeu est en réalité bien plus important. La question est : oserai-je publier un jour cet article ? Pas sûr… En sachant pour l’instant personne ne l’a lu dans mon entourage, vous êtes d’ailleurs peut-être le ou la premier-ère. Toutes mes félicitations !

Parce que qui je suis pour me croire écrivaine ? Je viens de mettre en ligne mon petit site internet de petite graphiste web designeur developper front end (oui quand même, je suis obligée de mettre l’appellation en entier sinon ça fait pas sérieux), et sous-prétexte que j’ai envie d’écrire, j’ajoute une page appelée « Blog ». Alors voilà, ça s’arrête là ? J’ai pas vraiment l’impression de me sentir mieux. Le pire, c’est que je suis persuadée que des personnes vont me lire. Je ne veux donc pas les décevoir, d’où mon anxiété. Et puis par où commencer ? Évidemment je me suis fait une liste (les listes c’est toute ma vie, avec mon chien et la bouffe, mais ça j’y reviendrai une autre fois).

© Lisa Fajardo

Une seule question : pourquoi ?

Une seule question : pourquoi ?

Première étape puisque vous ne me connaissez pas : commencer par vous expliquer pourquoi ce blog est rattaché à ce site, et surtout qu’est-ce que c’est que ce site ? Là ce n’est pas très clair, mais ne vous inquiéter pas, avant même d’avoir lu la fin de l’article vous aurez tout compris (mais lisez jusqu’au bout svpppp).

sophielobet.com est, vous l’aurez compris, mon site personnel. Dessus j’y présente tous les travaux que j’ai réalisé en tant que graphiste et web designeur. Il y a des logos, des catalogues, des flyers, des sites internets, bref pleins de trucs qui s’impriment et pleins de trucs dédiés à Internet. J’ai aussi appris comment fonctionnent les réseaux sociaux et je peux vous conseiller sur la meilleure manière de vous rendre visible sur Instagram, Facebook etc.

Au delà d’une certaine fierté, avoir réalisé ces projets est pour moi la preuve que j’ai trouvé ma voie. Je l’ai longtemps cherché celle-là, je vous laisse aller voir mon CV, ou bien attendre les prochains articles de ce blog pour savoir par où je suis passée (et croyez-moi ça vaut le détour). Une chose est sure, ce que je suis en train de faire est la seule chose que j’aimerai faire pour le reste de ma vie active. Oui bon, peut-être qu’il faudra en reparler dans 10 ou 20 ans…

Au fait, je cherche un CDI !

Au fait, je cherche un CDI !

Savoir ce qu’on veut faire de sa vie est un bon début, encore faut-il en vivre. J’en profite donc pour faire passer un message : je cherche du boulot ! Inutile de vous écrire une lettre de motivation, je pense que mon site parle de lui-même sur mon sérieux et le plaisir que j’ai à travailler.

Bien sûr, j’ai dit CDI mais CDD m’ira aussi pour commencer. Je ne vais pas faire la difficile. Mais avec un CDI, on peut faire un prêt à la banque et ainsi acheter un appartement, une voiture (parce qu’actuellement je roule en Berlingo, cliquez si vous voulez voir à quoi cela ressemble, ou pas…), des meubles, des plantes genre petit cactus trop chou bref pleins de trucs trop cools dont je rêve depuis maintenant beaucoup trop longtemps.

Pour résumer : je m’appelle Sophie, je vais (beaucoup trop vite) sur mes 25 ans et je compte bien continuer à écrire.

© Lisa Fajardo